Les Gardiens de Saba


Share on FacebookTweet about this on Twitter

Jérusalem, Israël.

La « petite Afrique chrétienne de Jérusalem » compte aujourd’hui moins d’une cinquantaine de moines et religieuses. Après avoir été durement menacée au cours de l’Histoire, l’Eglise orthodoxe éthiopienne a su résister et s’établir en Terre Sainte, plus particulièrement à Jérusalem aux côtes des autres Eglises chrétiennes.

Chaque année des millions de fidèles et touristes se pressent sur l’étroit parvis de l’église du Saint Sépulcre à Jérusalem. Des Chrétiens du monde entier se rendent en pèlerinage dans ce haut lieu de la chrétienté où serait enterré le corps du Christ. La ferveur est palpable. Les effluves d’encens envahissent l’église dès le petit matin. Les premiers fidèles se recueillent sur la Pierre de l’Onction à l’entrée principale de la basilique. Les plaintes et les chants s’entremêlent. Les messes et prières rythment la vie du Saint Sépulcre qui accueille en son sein non moins de six confessions : les catholiques latins, les grecs-orthodoxes, les arméniens, les coptes orthodoxes, les syriaques mais aussi la petite communauté des éthiopiens orthodoxes (…).

En savoir plus >